Détention des étalons en troupeaux, l’expérience du Haras National Suisse d’Agroscope

20140526-160529-57929396.jpg

Les Haras Nationaux Suisse ont relevé un défi, celui de posséder un groupe d’étalons en troupeau. Une étude a en effet été menée, et après observation, le bilan est plutôt satisfaisant comme nous le montre le document présentant le projet. Image

ImageLe pdf est disponible ici!

Pour autant, cette manière d’appréhender les étalons reste un cas isolé, nous avions déjà abordé la question de la stigmatisation des étalons dans le milieu équestre dans un article disponible ici.

image

Dans le but d’informer le plus grand nombre et d’en apprendre un peu plus sur cette démarche du HNS, Sabrina Briefer Freymond, collaboratrice scientifique du groupe d’élevage et de détention de chevaux a accepté de répondre à nos questions.

J’aimerai d’abord savoir quelle a été la démarche du HNS pour cette expérience et qu’est-ce qui a motivé leur démarche?
L’idée est venue de la direction du Haras national suisse. La motivation était le bien-être des étalons et également une économie de temps de travail. Les étalons qui sont mis en groupe au HNS sont des chevaux qui ne sont pas utilisés. Ils restent en groupe de juillet à décembre dès leur retour de station de reproduction.

A votre avis, qu’est ce qui empêche les propriétaires de mettre ensemble leurs étalons ?
La peur des blessures et l’incompréhension des comportements exprimés par les étalons qui sont principalement du rituel ainsi que les traditions

Quels conseils donneriez vous pour éviter au maximum les blessures ?
Prendre le temps, observer, structurer l’emplacement, éviter de mettre des juments à côté ou d’avoir un parc proche du passage d’autres chevaux, les mettre sur un parc avec de l’herbe pour qu’ils s’occupent.

Y’a t’il eu de gros dommages chez certains des chevaux qui ont fait partie de l’expérience ?
Il y a eu des blessures superficielles dues aux morsures et coup de pieds, mais aucun étalons depuis 2008 (de nouveaux groupes sont formés chaque année) n’a dû être sorti du groupe à cause d’une blessure due à une interaction.

Au bout de combien de temps avez vous constaté une baisse de l’agressivité?
Au bout de 3 et 4 jours en fonction des années. En observant on s’aperçoit que les interactions diminuent énormément 30 minutes après l’intégration.

Que conseillez vous aux propriétaires qui veulent essayer cette méthode ?
Avoir un pâturage suffisamment grand avec de l’herbe pour que les chevaux puissent s’occuper, bien surveiller les chevaux les premiers temps et intervenir si besoin, mettre les chevaux du groupe dans la même écurie un certain temps avant de les mettre en groupe.
Intégrer tous les chevaux en même temps est une bonne méthode pour un nouveau groupe. Toutefois si un nouveau cheval est intégré, il faut vraiment prendre le temps. Le mettre d’abord à côté, puis l’intégrer avec un étalon et ensuite petit à petit.

A qui déconseillez vous vraiment ce genre d’expérience?
A des personnes qui ne connaissent pas le comportement des chevaux, qui ont peu d’expérience ou avec des chevaux qui ont un passé social problématique.

Et enfin, pensez vous que ce système puisse se démocratiser durant les prochaines années?
Non je ne pense pas. En revanche beaucoup de journaux se sont intéressé au sujet et au HNS c’est entré dans « les traditions »

Avez vous constaté des améliorations comportementales suite à leur nouveau mode de vie en groupe?
Je ne peux rien dire, car nous n’avons pas pris des données sur le sujet. Toutefois les chevaux avaient l’air vraiment tranquilles et apaisés. Et quand on va les trouver dans leur parc ils viennent volontiers.

image

Malheureusement, cette démarche reste encore isolée et les étalons sont victimes de nombreux stéréotypes, dont celui de la violence. Pourtant les coups donnés dans le cadre d’un troupeau servent à établir une hiérarchie. N’oublions pas qu’à l’état naturel les jeunes étalons se regroupent généralement avant de former leur propre harem. Si cette façon de procéder n’est pas encore sur le point de se démocratiser le haras national suisse en tout cas montre l’exemple.

Crédits photos : alexxaandraa
Site du haras national suisse

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s